Accueil ] Remonter ]

APPEL DU 27éme CONGRES

DE L’UNION DEPARTEMENTALE CGT DES HAUTES ALPES

Les 104 délégués des syndicats CGT des Hautes Alpes, réunis lors du 27eme Congrès de l’Union départementale CGT, appellent au développement des actions revendicatives.

La période actuelle est lourde d’enjeux sur des dossiers aussi importants que le pouvoir d’achat, l’emploi, les conditions de travail, les retraites, la Sécurité sociale, l’avenir des services publics, le droit du travail, la démocratie sociale, l’environnement, etc… Il s’agit d’une remise en cause globale d’un modèle de société hérité du programme de la Résistance et de la Libération basé sur des valeurs de solidarité.

Les fondements même de nos valeurs républicaines sont mis à mal par les rafles actuelles menées contre les immigrés sans papiers au mépris du plus élémentaire des droits de l’homme.

Notre pays a su, au sortir de la Seconde Guerre Mondiale, construire un modèle social solidaire. Aujourd’hui c’est l’un des plus riches de la planète. Satisfaire les revendications des salariés est donc possible. Il s’agit de faire des choix en matière de répartition de cette richesse créée par le seul travail des salariés.

Pour imposer ces choix, face aux attaques gouvernementales et patronales contre les conquêtes sociales, à leur refus de prendre en compte les revendications des salariés, retraités et privés d’emploi, ces derniers n’ont d’autre alternative que la lutte.

C’est pourquoi le 27eme Congrès appelle les hauts – alpins à s’exprimer sur leurs revendications et à se mobiliser :

-          Le 14 novembre, avec les cheminots et les agents d’EDF-GDF, pour la défense du système de retraites par répartition, le droit au départ à 60 ans maximum pour tous, la possibilité de départs anticipés pour les métiers pénibles ou soumis à des astreintes particulières, un taux de retraite permettant à tous de vivre dignement (Rassemblement à 12h, Gare de Gap).

-          Le 20 novembre, tous ensemble, salariés du privé, avec les fonctionnaires, pour la défense du pouvoir d’achat, de l’emploi, des services publics et des retraites. (Manifestation à 10h, devant le Lycée Aristide Briand)

-          Le 26 novembre, à l’occasion de la réunion de la Commission Départementale de Développement et de Modernisation des Services Publics, pour exiger des services publics de proximité et de qualité et pour refuser les fermetures à La Poste, à EDF ou dans l’Education Nationale, etc… (Rassemblement à 9h devant la Préfecture de Gap).

-          Le 29 novembre, pour la défense du Conseil des Prud’hommes de Briançon et pour exiger des moyens en faveur de la justice du travail de proximité.

-          Le 3 décembre, avec les travailleurs saisonniers, les précaires, les temps partiels imposés et les privés d’emploi pour dire non à la précarité, exiger la renégociation de l’accord UNEDIC de 2006, un réel statut du travail salarié, la sécurité sociale professionnelle. (Rassemblement à 8h30, Pont de Savines).

Le nouveau Traité européen remplaçant le précédent projet de Traité constitutionnel rejeté par la majorité des Français ne répond en rien aux besoins d’une Europe sociale et démocratique. Les délégués du 27eme Congrès appellent les salariés à intervenir pour exiger d’être consultés par référendum avant toute ratification et à rejeter ce nouveau traité antisocial lors de ce référendum.

La victoire remportée contre le CPE et la mise en échec, grâce au combat mené par les salariés devant les prud’hommes, du CNE, le rejet du premier projet de Traité constitutionnel européen, … montrent que le mouvement social est en mesure de mettre à mal la volonté gouvernementale et patronale d’imposer des reculs sociaux tant au niveau national qu’européen. Maintenant, il s’agit de gagner sur les revendications. Unis, rassemblés et déterminés, nous y parviendrons.

Savines le Lac, le 9 11 2007.

Haut de page

Accueil