Accueil Remonter

CHÔMAGE SAISONNIER

Une réunion des organisations syndicales de salariés et des employeurs s'est tenue à PARIS le 21 mai 2003 au siège du MEDEF.

A la demande de la CGT, l'amélioration du chômage saisonnier était à l'ordre du jour.

S'appuyant sur une étude de l'UNEDIC qui officialise une baisse spectaculaire de l'indemnité journalière moyenne des salariés saisonniers, la délégation CGT a demandé que des décisions soient prises rapidement :

instauration d'une indemnisation minimum journalière des périodes non travaillées de 30 euros,
ouverture des droits à l'indemnisation après 3 mois de travail effectués par période de 12 mois.

La situation est d'autant plus urgente que les règles d'indemnisation récemment adoptées par le patronat avec l'aval des syndicats CFDT, CFTC et CGC excluent encore plus les saisonniers du régime de l'assurance chômage.

La délégation patronale malgré l'insistance de la CGT a indiqué ne pas avoir de mandat pour négocier.

A partir de nos propositions elle a toutefois consenti à faire réaliser une étude d'impact financier par l'UNEDIC.

La CGT intervient sur cette question depuis plusieurs années et regrette vivement que les améliorations proposées soient renvoyées de séance en séance. Une nouvelle réunion est prévue le 24 septembre 2003. D'ici là, il est impératif que les saisonniers se mobilisent.

GAP le 26 mai 2003

Contact Jean-Claude EYRAUD 06 08 67 44 71

Haut de page

accueil