Accueil ] Remonter ]

GREVE AU St CŒUR : L'ACTION SE TRADUIT PAR DES AVANCEES SIGNIFICATIVES !

6 salariées de l'école du Saint coeur de Marie à GAP étaient en grève depuis le 13 octobre dernier. Ce conflit portait sur les conditions de vie et de travail des agents de service des classes maternelle et enfantines,et agents d'entretien et employé de cuisine.

Après 16 jours de grève une véritable négociation s'est ouverte avec L'OGEC (l'employeur) le vendredi 28 octobre 05 au siège de la direction du travail à Gap avec la médiation de Mme la directrice du travail des Hautes-Alpes désignée par Mr le préfet à la demande de la CGT.

Cette négociation a été organisée à partir d'un projet de protocole de fin de conflit rédigé par les salariées en grève, assistées de l'Union Départementale CGT 05 et du syndicat national CGT des personnels de l'enseignement et de la formation privée.

La réunion a débutée à 14h et s'est terminée à 23H.Après 9 heures de négociation le protocole de fin de conflit a été signé par toutes les parties. Le discutions parfois difficile et tendue mais toujours constructive a permis d'obtenir de nombreuses avancées significatives pour les salariées. C'est le cas notamment de la clarification des missions des agents de service des classes maternelles et enfantines, de la sécurité des enfants,de la durée annuelle du travail,de l'organisation des pauses,du fonctionnement des institutions représentatives du personnel ...

Par leur courage, leur détermination,le sens des responsabilisées, les 6 salariées en lutte ont démontré que par l'action on peut obtenir des résultats importants sur les revendications du personnel. La CGT salut ce mouvement social exemplaire qui devrait montrer la voie à d'autres salariés qui en ont marre de subir la détérioration de leurs conditions de vie et de travail.

Les 6 salariées reprendront leur travail le jeudi 3 novembre au matin. La vigilance continuera à être de mise affin de veiller aux bonnes conditions de la reprise du travail et au respect scrupuleux des engagements pris par l'OGEC.

Gap le 29 octobre 05.

L'employeur avant même de connaître l'issue du conflit n'a pas hésité à retirer aux salariées, sur leurs salaires d'octobre, les jours de grève.

La CGT propose de poursuivre la campagne de solidarité financière jusqu'au mardi 8 novembre.

Le mercredi 9 novembre à 17h30, elle invite ses militants à un apéritif à l'UD CGT à GAP (salle Henri Marfoure).

A cette occasion nous remettrons l'argent collecté aux salariées et nous les saluerons fraternellement pour la lutte exemplaire qu'elles ont menée.

Merci à tous pour cette aide.

JC Eyraud

Haut de page

Accueil